INÉBRANLABLE DEVANT UN DÉFI DE TAILLE - PHILIPPE GAGNÉ, MEMBRE PLONGEON QUÉBEC DE JANVIER

  Crédits photo: Plongeon Canada

Crédits photo: Plongeon Canada

Il y a déjà un moment que Philippe Gagné a fait ses preuves sur la scène nationale de plongeon. Le mois dernier, c’est à l’international qu’il a montré de quoi il était capable, en remportant trois médailles lors du Grand Prix FINA qui se déroulait à Rostock en Allemagne.   À seulement 18 ans, le plongeur du club CAMO ne cesse sa progression et à moins de six mois des grands Jeux, les enjeux sont grands et la pression est forte mais l’année s’annonce mémorable pour Gagné.

Lors de cette compétition qui avait lieu du 29 au 31 janvier dernier dans la ville allemande, loin d’être ébranlé par ses adversaires, l’athlète québécois a confirmé sa présence parmi la liste des meilleures plongeurs au monde en y gagnant la médaille de bronze en individuel au 3 mètres, l’argent en synchro 10 mètres avec Vincent Riendeau et l’or au 3 mètres synchro avec François Imbeau-Dulac.  C’est donc sans hésitation que Plongeon Québec a sélectionné Philippe Gagné comme membre Plongeon Québec du mois de janvier.

Au-delà des médailles, ce début d’année de lion est très significatif pour le plongeur de Ville-Mont-Royal : « Ce que j’ai fait en Allemagne me donne beaucoup de confiance, personnellement et pour mes équipes de synchro.  La dynamique de compétition est excellente tant en synchro avec François, qu’avec Vincent. Ça prouve qu’on peut rivaliser avec les meilleurs au niveau international.» mentionne Gagné.

Bien que très heureux de ses récents succès, Philippe tourne toutefois vite la page sur les podiums qu’il a atteint dans le Vieux Continent car il a désormais de plus grandes préoccupations.  Arrivé au Brésil la semaine dernière, l’athlète de CAMO fera face à un défi d’ampleur dans les prochains jours car il tentera, lors de la Coupe du Monde FINA de Rio, d’assurer des places pour le pays aux prochains Jeux olympiques. « C’est super d’être ici et de pouvoir plonger dans la piscine des Jeux. Ce sera sans aucun doute une des compétitions les plus importantes de ma vie mais j’ai hâte de voir comment ça va se passer.  C’est notre dernière chance pour ouvrir des spots pour le pays et j’espère qu’on va réussir.»

Encore une fois, pour la Coupe du Monde qui se déroulera du 19 au 24 février, Philippe Gagné devra jongler avec trois épreuves, partageant ainsi son temps et son énergie entre une compétition en individuelle (3 mètres) ainsi que deux en synchro, (3 mètres et 10 mètres) avec deux partenaires différents (François Imbeau-Dulac et Vincent Riendeau). Malgré un agenda chargé, Gagné a une routine bien établie: « Je crois que la chimie avec François et Vincent joue pour beaucoup, j’essaie aussi toujours de penser à une épreuve à la fois et non à ce que je vais devoir faire plus tard dans la semaine. Je vais prendre beaucoup de repos entre mes épreuves et essayer de garder un bon niveau d’énergie en mangeant bien et en buvant du Gatorade. »

Les épreuves seront longues et garder le rythme de compétition sera certainement un défi pour Gagné, qui n’en est pas encore à des dizaines d'années d’expériences : « Ce seront de longues épreuves et je ne peux pas me permettre de rester dans un état de stress pendant des heures! Entre mes plongeons je vais lire, écouter de la musique et Vincent va me tenir compagnie. C’est ce genre de choses qui vont me permettre d’évacuer mon stress pendant les temps morts. »

Notons que chez les hommes canadiens, aucune place pour les Jeux olympiques n’a encore été confirmée. Ainsi, Philippe et ses coéquipiers devront se battre avec ténacité dans les prochains jours. Gagné a travaillé très fort pour élever le calibre de ses plongeons et gageons que ses efforts porteront fruits bien vite! 

Publié le 15 / 02 / 2016 classé sous Membre du mois.